La réforme du collège, ce qui faut savoir !

Réforme du collège décidée par le ministère de l’éducation nationale :

Les 8 réformes du collège 2016 : qu’est ce que ca change pour votre enfant ?

Annoncée en mars 2015, la réforme du collège entre en vigueur à la rentrée 2016. La mission assignée au collège est double : renforcer l’acquisition des savoirs fondamentaux dans tous les enseignements et développer les compétences indispensables au futur parcours de formation des collégiens.

Est-ce une bonne réforme ou au contraire une régression pour les élèves ? Et comment s’y préparer ?

L’organisation des enseignements disciplinaires est redéfinie en associant les enseignements communs, les enseignements d’accompagnement personnalisé et les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI).

Deux EPI doivent être proposés aux élèves chaque année. Les EPI portent sur les thématiques suivantes : Corps, santé, bien-être et sécurité, Culture et création artistique, Transition écologique et développement durable, Information, communication, citoyenneté, Langues et cultures de l’Antiquité, Langues et cultures étrangères ou régionales, Monde économique et professionnel, Sciences, technologie et société.

S’appuyant sur une démarche de projet qui peut être individuel ou collectif, un EPI consiste à mêler au moins deux disciplines dans le but d’approfondir la connaissance théorique par une réalisation concrète.

L’accompagnement personnalisé est quant à lui rendu obligatoire pour tous les élèves à hauteur de 3 heures par semaine en 6e et d’une heure par semaine de la 5e à la 3e. Mis en place dans une logique de pédagogie différenciée, il doit prioritairement favoriser l’autonomie, l’acquisition de méthodes de travail et renforcer la culture générale de chaque élève. Dans les enseignements obligatoires, la deuxième langue vivante est introduite, pour tous les élèves, en classe de 5e. En revanche, seuls les élèves qui ont bénéficié de l’enseignement d’une langue vivante étrangère autre que l’anglais à l’école élémentaire peuvent se voir proposer de poursuivre l’apprentissage de cette langue en même temps que l’enseignement de l’anglais dès la classe de 6e.

Outre la dotation horaire correspondant aux enseignements obligatoires, une dotation horaire est mise à la disposition des établissements afin de favoriser le travail en groupes à effectifs réduits et les interventions conjointes de plusieurs enseignants. L’emploi de cette

dotation est réparti en fonction du projet d’établissement. Les équipes pédagogiques disposent ainsi d’une autonomie accrue.

Une nouvelle organisation du collège

Le cycle 3 qui débute à l’école élémentaire en CM1-CM2 en tant que cycle de consolidation des connaissances, se prolonge au collège avec le rattachement de la 6ème. Le cycle 4 comprend désormais les classes de 5ème, 4ème et 3ème. Les programmes scolairessont modifiés pour répartir les enseignements sur ces deux cycles de trois années. En classe de 6ème, les élèves bénéficient d’un enseignement des sciences et technologies débuté en CM1, qui fusionne les cours de physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologies.

7 compétences à acquérir avant la fin du collège

La réforme instaurée à partir de septembre 2016 assure aux enfants qu’à la fin de leurs années collège, ils auront acquis 7 grandes compétences. Il s’agit de :

  1. La maîtrise de la langue française ;
  2. La pratique d’une langue vivante étrangère ;
  3. Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique ;
  4. La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication ;
  5. La culture humaniste ;
  6. Les compétences sociales et civiques ;
  7. L’autonomie et l’initiative.

Chacune est composée de connaissances essentielles, de capacités à les utiliser et d’aptitudes indispensables tout au long de la vie, comme l’ouverture aux autres, la curiosité, la créativité, le respect de soi et d’autrui. L’école se replace ainsi au cœur de l’enseignement en étant un « incubateur » de savoir-vivre et savoir-être.

Un suivi individuel grâce à un Livret personnel

Le livret personnel de compétences suit l’élève tout au long de sa scolarité depuis sa primaire jusqu’à ses 16 ans. Il atteste de l’acquisition des connaissances de base et des 7 compétences du socle commun par l’élève. La maîtrise du socle commun est obligatoire pour obtenir le diplôme national du brevet. Le livret personnel de compétences comprend aussi l’attestation de compétences aux premiers secours, “Prévention et secours civiques de niveau 1“, ainsi que les attestations scolaires de sécurité routière (ASSR), passées par tous les élèves en 5ème et en 3ème, lesquelles deviennent obligatoires pour pouvoir conduire un deux roues, puis passer le permis de conduire. Si en fin de 3ème l’élève ne maîtrise pas toutes les compétences de base, le livret est transmis au lycée ou au centre de formation des apprentis afin qu’il puisse poursuivre sa formation personnalisée dans les matières où il rencontre des lacunes. Ainsi, il n’y a plus de « cassure » dans le suivi de l’élève au moment où il quitte le collège.

Renforcement du dialogue avec les familles

Le collège informe régulièrement les familles de la progression de leur enfant grâce au livret personnel de compétences et au bulletin de note trimestriel. L’entourage familial constate ainsi les progrès de l’enfant, mais peut aussi plus rapidement identifier ses lacunes éventuelles. Outre un accompagnement pédagogique et personnalisé de l’élève par les enseignements du collège, les familles peuvent vite réagir face à une difficulté de leur enfant, en lui donnant quelques cours de soutien scolaire à domicile, très ciblé sur les difficultés rencontrées. Tout enfant devrait ainsi avoir de meilleures chances de réussir sa scolarité !

Un apprentissage renforcé d’une langue étrangère

Maîtriser correctement au moins une langue vivante étrangère est capital pour exercer de nombreux métiers. La première langue vivante est enseignée dès le CP et la seconde langue dès la 5ème. Chaque élève de collège a droit à un accompagnement personnalisé de 3H chaque semaine en 6ème, puis 1 à 2H de la 5ème à la 3ème afin de perfectionner son niveau. Le latin et le grec figurent toujours au programme de la 5ème à la 3ème de manière optionnelle, de même que l’enseignement des langues régionales.

Création d’un accompagnement personnalisé

Celui-ci s’organise par petits groupes d’élèves et porte sur la maîtrise de la langue française et les mathématiques : les deux matières fondamentales de l’éduction. Tous les enseignants, y compris les professeurs documentalistes, contribuent à cet accompagnement. Il s’agit pour les professeurs de partir de l’analyse des acquis et des besoins de l’élève, pour proposer un programme de travail personnalisé.

Les enseignements pratiques interdisciplinaires

Les EPI sont la grande nouveauté de cette réforme. Il s’agit de faire participer les élèves à des applications concrètes des enseignements délivrés de la 5ème à la 3ème. Les travaux seront évalués au brevet. Chaque élève doit participer à une réalisation concrète, individuelle ou collective de projets interdisciplinaires parmi les 8 thématiques suivantes :

  • corps, santé, bien-être et sécurité ;
  • culture et création artistiques ;
  • transition écologique et développement durable ;
  • information, communication, citoyenneté ;
  • langues et cultures de l’Antiquité ;
  • langues et cultures étrangères ou, le cas échéant, régionales ;
  • monde économique et professionnel ;
  • sciences, technologie et société.

Tout collégien doit au cours de ses années collège, avoir étudié au moins six thèmes choisis par l’établissement, durant sa scolarité. Il peut s’agir d’un véritable atout pour les élèves doués en activités sportives et culturelles pratiquées en dehors du collège.

Moins d’heures de cours

Depuis septembre 2016, le volume des heures de cours au collège évolue pour maintenir de la 5ème à la 3ème 22H d’enseignements communs (français, mathématiques, histoire, SVT …) et 4H d’enseignement complémentaire (accompagnement personnalisé et enseignements pratiques interdisciplinaires). Cette répartition horaire est respectivement de 23H et de 3H en 6ème. Avec l’entrée des EPI et de l’accompagnement personnalisé, le nombre d’heures de cours d’enseignement a tendance à diminuer au collège, c’est d’ailleurs aussi la raison du changement des programmes scolaires. L’allégement des emplois du temps n’est pas forcément un mal, car l’élève dispose ainsi de plus de temps pour développer ses compétences individuelles tout en ayant la faculté de se mettre au niveau en cas de difficultés, grâce aux heures d’accompagnement personnalisé. Toute la réussite de cette réforme tiendra sans doute dans la capacité de l’Education nationale de donner aux enseignants et directeurs d’établissements les moyens nécessaires à la réalisation des nouveaux projets pédagogiques.

En soutien scolaire, en cours particuliers dans une matière spécifique ou pour une aide aux devoirs, ABC COURS sera à vos cotés tout au long de l’année pour redonner confiance à votre enfant. N’hésitez pas à nous contacter pour mettre en place rapidement les cours de soutien à domicile.

 

By |2018-12-11T17:19:58+00:0012 Oct, 2016|soutien scolaire à domicile|Commentaires fermés sur La réforme du collège, ce qui faut savoir !